Home > Les Événements > Oshwe > Bilan des activités de microprojet dans le territoire de Oshwe, province de Mai – Ndombe
28 octobre, 2021
11:37

58 ménages dont 30 de PA (Peuple Autochtone) et 28 de COLO (Communauté Locale)  plantent et entretiennent chacun dans son site différentes variétés d’arbres fruitiers, à savoir des safutiers, avocatiers, orangers, manguiers et palmiers. Une chèvrerie communautaire pilote de 11 m sur 5m est mise en place et opérationnelle.

En fait, ces résultats ont été obtenus dans le cadre du microprojet de valorisation des initiatives locales de plantation d’arbres dans le secteur d’Entre Lukenie-Lokoro/Nkaw, territoire  d’Oshwe, province de Mai – Ndombe et élevage de chèvres.

Ce microprojet est mené sur terrain par Fondation NSELALA ONGD « F. N » qui avait signé le contrat avec l’Agence d’Exécution Nationale du Projet d’Appui aux Communautés Dépendantes de la Forêt (PACDF) qui est Caritas Congo Asbl pour une durée de 11 mois. Ce dernier est financé par la Banque Mondiale à travers le mécanisme dédié aux peuples autochtones et communautés locales et le Fonds National REDD (FONAREDD).

Son objectif global est de contribuer à la réduction de l’exploitation abusive de la forêt à travers le développement des activités alternatives à la dépendance de la forêt. Il a  aussi comme objectif spécifique de restaurer la flore forestière à travers l’action « plantation d’arbres contre octroi des chèvres » pour 60 ménages des PACOLO à Nkaw, dans le territoire d’Oshwe, Province de Mai-Ndombe.

Ces bénéficiaires sont repartis en 30 ménages  des PA dans 15 villages et 30 ménages autres des COLO. Sur les 60, 14 ménages sont tenus par les femmes seules dont 10 des PA et 4 des COLO.

L’un de membre du Comité Local de Suivi (CLS), Mr. NKANKU IYOU, âge de 60 ans de la communauté PA du village Lokongo          s’est exprimé en disant : « Nous sommes d’abord très ravis de la mise en œuvre effective des activités du microprojet puisqu’il y a de cela 5 ans, jour pour jour que nous attendions cette mise en œuvre depuis 2016. Notre rêve enfin est  une réalité ».

Au terme de bénéfice,  Mr NKANKU,  a signalé leur utilisation dans la main d’œuvre pour les différentes activités, à savoir le défrichage du site, la construction de la clôture…, cela nous  a permis d’avoir un peu de sous pour survenir à certains besoins familiaux quotidiens, a-t-il ajouté.

Par ailleurs, le Coordinateur Territorial, chef de Projet à la F.N, Mr. Paul BUNZO,   a émis le sentiment de satisfaction pour avoir accompli avec succès ce travail titanesque en atteignant  plus ou moins 80 % des objectifs nous assignés.

« A long terme, chacun de nous disposera d’un verger d’arbres fruitiers privé en plus d’un petit élevage des chèvres dont les fruits contribueront à notre autosuffisance tant alimentaire  qu’économique ; aussi ça nous épargnera de la dépendance totale aux biens communautaires ».

Satisfait de l’appropriation des acquis du microprojet par les PA et COLO, le Coordonnateur a signifié que la possession d’un verger d’arbres fruitiers et d’un élevage des chèvres confère au propriétaire un pouvoir réel et pérenne du fait que ça contribue au revenu familial ainsi qu’à l’économie familiale.

EnglishFrench