Home > Les Événements > Kabinda, Lubao, Lusambo > Cours d’alphabétisation à Kabinda, Lusambo et Lubao
11 mai, 2021
00:00

L’organisation de l’éducation de base et l’alphabétisation des Peuples Autochtones (PA) et Communautés Locales (COLO) se comptent parmi les activités du Projet d’Appui aux Communautés Dépendantes de la Forêt en RDC (PACDF). Voilà pourquoi la Caritas-Développement Kabinda a procédé récemment aux formations des alphabétiseurs et à l’installation des sites d’alphabétisation dans les Territoires de Kabinda et Lubao (dans la Province de la Lomami) ainsi que Lusambo (au Sankuru). En effet, le projet d’alphabétisation est exécuté à Ebâla, Tulumbi et Lukolela dans le territoire de Kabinda ; Kangulube, à Ebaala dans le territoire de Lubao et à Pangula et Katala dans le territoire de Lusambo.

La Caritas-Développement Kabinda, déléguée de l’Agence Nationale d’Exécution (Caritas Congo Asbl) au niveau local, accompagne trois territoires : Kabinda, Lubao et Lusambo dans ledit projet. Elle a initié avec la Caritas Congo Asbl le cours d’alphabétisation conscientisante comme première démarche dans l’accompagnement des PA et des CoLo. La démarche a été celle de l’installation des sites d’apprentissage, de la formation des alphabétiseurs et le lancement des séances d’alphabétisation, après la sensibilisation des communautés à l’apprentissage.

Une des équipes de Caritas-Développement Kabinda vient d’effectuer une mission sur le terrain, laquelle a visé l’installation des sites d’alphabétisations et l’organisation des cours d’alphabétisation dans les territoires cités ci-haut.

Au cours de cette descente de la Caritas-Développement Kabinda, les activités suivantes ont été menées : la formation de six (6) alphabétiseurs des PA-COLO ainsi que trois Points Focaux (PF) de la Caritas, la mise à jour de la liste d’apprenants dont au plus 150 pour chaque territoire et la remise aux Alphabétiseurs et aux Apprenants des manuels et fournitures pour la formation.

Avant le démarrage des activités, la Caritas-Développement Kabinda avait lancé un appel d’offre pour le recrutement d’un Consultant formateur des alphabétiseurs des bénéficiaires du projet.

Deux sites ont été retenus pour l’organisation des séances de formation des Alphabétiseurs. Il s’agit du site de Lukolela en territoire de Kabinda, ayant reçu les Alphabétiseurs et les Points focaux du territoire de Kabinda et ceux du territoire de Lusambo. Le site d’Ebaala dans le territoire de Lubao a reçu ceux du territoire de Lubao.

Cinq jours de formations ont été organisés dans ces deux sites et ont connu la participation de 11 personnes, dont deux participants bénévoles. Quatre enseignants et leur directeur de Ebaala dans le territoire de Lubao ont participé également à cette formation.

Avant la formation, un prétest a été organisé pour évaluer le niveau des participants, et dans le site du territoire de Lubao.  Il a été jugé de refaire le recrutement vu le niveau des deux alphabétiseurs présélectionnés en fin 2020 était un peu faible. Ce qui fait qu’à Lubao, il y a eu changement de tous les alphabétiseurs.

Pour la formation, les manuels d’alphabétisation et tous les autres outils préparés à cet effet, ont été remis à chaque alphabétiseur, et même quelques participants bénévoles ont été bénéficiaires.

Au niveau du territoire de Kabinda, les deux alphabétiseurs ont été des enseignants de l’école ouverte à Tulumbi. Cette dernière a fermé à cause de la non-motivation de ces derniers. La communauté a jugé mieux de les réutiliser pour leur apprentissage.

Dans le territoire de Lusambo, l’alphabétiseur retenu à Pangula est l’un des encadreurs des enfants de Pangula. Il a ainsi été retenu grâce à ses capacités et son engagement dans la communauté. Quant à Katala, il n’y existe aucune école, comme à Pangula, ni une personne instruite. Leur alphabétiseur vient d’un village des CoLo à 5 km de Katala.

Six  communautés sont concernées par ce projet. Néanmoins les sites de Tulumbi, Pangula et de Katala n’ont pas d’écoles dans leurs villages. Ainsi, il a été sollicité les églises qui ont plus d’espaces pour accueillir un nombre important de personnes en attendant l’aménagement des hangars dans les cours scolaires au niveau des villages en vue de commencer les séances d’alphabétisation.

La mise à jour des listes d’apprenants a été faite par les membres du CLS (comité local de suivi). 400 apprenants ont été enregistrés pour suivre le cours dans les trois territoires.  Ceci a permis de repartir les 400 participants dans les trois territoires, à Kabinda et Lubao 150 apprenants par territoire et à Lusambo 100 apprenants.

Par ailleurs, les communautés bénéficiaires du projet éprouvent des difficultés du fait qu’elles résident dans des zones où, pour y arriver, il y a toujours une rivière importante à traverser dans chaque territoire, Lubefu pour rejoindre Tulumbi, Kashindi pour rejoindre Pangula, Sankuru pour rejoindre Katala et Lomami pour rejoindre Ebaala. Le risque est trop élevé quant à l’acheminement des fournitures soit pendant la  pluie ou en traversant par moto, vélo ou à pieds.

EnglishFrench