Home > Les Événements > Bafwasende, Banalia, Bikoro, Dekese, Dimbelenge, évènements Peuples Autochtones, Inongo, Kabinda, Kalehe, Kinshasa, Kiri, Lubao, Lubefu, Lupatapata, Lusambo, Mambasa, Missions, Mweka, Opala, Oshwe, Tous Territoires, Walikale, Yahuma > Journée Internationale des Peuples Autochtones en RDC 2021
20 août, 2020
00:00

Le Réseau des Populations Autochtones et Locales pour la Gestion Durable des Ecosystèmes Forestiers de la RDC (REPALEF-RDC), la Ligue Nationale des Associations des Autochtones Pygmées (LINAPYCO) et la Dynamique des Groupes des Peuples Autochtones (DGPA), ont à l’occasion de la Journée Internationale des Peuples Autochtones, organisé une réunion d’évaluation sur la question autochtones en RDC.

Cette cérémonie a eu lieu vendredi 20 août 2021 dans salle de conférence Garamba du Bâtiment Administratif du Gouvernement à Kinshasa.

Le thème retenu par les Nations Unies pour cette année est « Ne laisser personne de côté, les peuples autochtones et l’appel pour un nouveau contrat social ».

Plusieurs personnalité ont pris part à cette cérémonie  entre autre le Vice-Premier ministère de l’Intérieure, sécurité, Décentralisation et Affaires coutumières, les peuples autochtones, les corps diplomatiques, les chefs coutumiers, etc.

Le Vice-Premier ministère de l’Intérieure, sécurité, Décentralisation et Affaires coutumières a dans son discours déclaré la décennie autochtones pygmée en République Démocratique du Congo et a pour cette occasion, souhaité que cette journée soit capitalisée en vue d’identifier les axes prioritaires qui vont accompagner ces engagements.

De ce fait, pendant les 5 ou 10 ans à venir, le gouvernement s’engage à :

  • Promulguer une loi en République Démocratique du Congo relative à la promotion et à la protection des peuples autochtones pygmées et de veiller à sa mise en œuvre effective par toutes les entités du pays ;
  • Développer un fond national susceptible de garantir le développement durable et intégral des autochtones pygmées et leur intégration définitive dans la vie nationale ;
  • Sécuriser juridiquement les terres et terroirs ancestraux des autochtones pygmées sous forme des grandes réserves naturelles et écologiques afin de protéger leur identité et mode de vie traditionnelle ;
  • Garantir la prise en compte du mode vie, pratiques traditionnelles, droits fonciers coutumiers, les terres ancestrales et savoirs endogènes des peuples autochtones pygmées dans tous les secteurs de la vie national (notamment : aménagement du territoire, foncier, forestier, minier, agricole,…) ;
  • Mettre en valeur les peuples autochtones pygmées en faisant découvrir leur savoir-faire, leur mode de vie, pratiques traditionnelles, savoirs endogènes et pharmacopée à travers des évènements culturels au niveau du pays ;
  • Travailler pour l’inscription des peuples autochtones pygmées et l’ensemble de leur culture au patrimoine national.

Signalons par ailleurs, qu’au niveau des territoires, la JIPA a été célébrée dans le cadre du Projet d’Appui aux Communautés Dépendantes de la Forêt.

EnglishFrench