Home > Les Événements > Mweka > L’atelier de la cohabitation et renforcement des capacités des autochtones du territoire de Mweka sur le leadership
12 septembre, 2022
14:23

L’atelier de la cohabitation et renforcement des capacités des autochtones du territoire de Mweka sur le leadership, tenu récemment à Tshikapa dans la Province du Kasai, a permis aux communautés autochtones et locales  de relancer le processus de constitution et dépôt des dossiers de la demande du titre de la Concession Forestière Communautaire et Locale (CFCL) de Batwa Kadimba dans ledit territoire.

Il a aussi permis d’identifier les éventuels conflits liés à l’utilisation de la forêt et des ressources des terroirs et de présenter la carte des limites de l’initiative de la CFCL/APAC Batwa Kadimba.

Ses assises ont été conclues par la signature d’une déclaration, sous le nom de « Déclaration de TSHIKAPA », qui expose les engagements pris par toutes les parties prenantes dans but  de sécuriser la forêt de  Batwa Kadimba.

En guise de rappel, cette activité est inscrite dans le cadre  du Projet d’Appui aux Communautés Dépendantes de la Forêt en République Démocratique du Congo (PACDF/DGM RDC).

Elle a été réalisée par l’Alliance Nationale d’Appui et de Promotion des Aires et Territoires du Patrimoine Autochtone et Communautaire en RD Congo (ANAPAC–RDC) qui  a signé un contrat avec Caritas Congo Asbl pour accompagner les Peuples Autochtones et les Communautés Locales dans le processus de la reconnaissance formelle de leurs Concessions Forestières et des Aires de Conservation et Patrimoine Autochtone et Communautaire.

L’objectif global poursuivi par cet atelier a été de contribuer à la reconnaissance et à la sécurisation des concessions forestières et aires de conservation et de patrimoines autochtones et communautaires dans le territoire de Mweka.

En fait, cet atelier a réuni 42 personnes parmi lesquelles 6 femmes et 36 hommes leaders locaux issus de la forêt Batwa Kadimba et des représentants de l’organisation ANAPAC, ainsi que des autorités politico-administratives.

Pendant  trois jours, soit du 11 au 13 août 2022, les travaux ont  été facilités par l’équipe  de l’ANAPAC RDC venue de Kinshasa. Le Délégué du comité de pilotage du territoire de Mweka, a dans son mot, au nom de participants lors de la  clôture de l’atelier, souligné que l’engagement de chaque acteur est nécessaire pour arriver à la paix et à la sécurisation de la forêt Batwa.

Selon ledit  mot des participants, cet atelier a identifié certains cas des conflits qui sévissent les communautés autochtones de Batwa Kadimba, et proposition des solutions pour atténuer la crise.

Les exposés qui ont marqué les travaux ont donné de l’éclairage aux participants sur les phases de la cartographie participative dont la prospection, les consultations, production et validations des esquisses des cartes, collectes des données, traitement, analyse et production du premier draft, ainsi que la validation de la carte par les voisins et communautés détentrices.

Une recommandation formulée lors de cette rencontre demande aux délègues de la communauté présents à l’atelier d’organiser les assemblées avec les autres membres de la communauté de Batwa afin de cibler la partie de la concession qui sera ériger en CFCL.

Une autre recommandation consiste à  dépêche un expert cartographe à Batwa Kadimba en vue d’accompagner les communautés à produire une carte consensuelle répondant aux obligations de la loi et ne dépassant pas 50.000ha et s’assurer de sa validation par la communauté.

EnglishFrench