Home > Les Événements > évènements Agence Nationale d'Exécution, évènements Membres du REPALEF > Le plan d’action du Groupe de Travail des Peuples Autochtones sur la réforme foncière validé
16 février, 2018
11:00

Dans le cadre du Projet d’appui aux Communautés Dépendantes de la Forêt (PACDF), il s’est tenu un atelier de validation du Plan d’action du Groupe de Travail des Peuples Autochtones (PA) sur la Réforme foncière (GTAREF) et sur la sécurisation et la reconnaissance des terres des PA en RDC. Ces assises se sont fixés comme l’objectif général de présenter aux participants les résultats des recommandations formulées lors de l’atelier d’élaboration du premier draft du plan du GTAREF et de valider la version finale dudit plan. Cet atelier s’est déroulé vendredi 16 février 2018 dans salle de réunion de la Ligue Nationale des Associations Pygmée du Congo, LINAPYCO en sigle à Kinshasa.
Il a réuni 40 personnes, dont les membres du Groupe de Travail des Peuples Autochtones sur la Réforme Foncière (GTAREF) et les membres du comité technique du GTAREF, ainsi que les Organisations autochtones membres du grand groupe, etc. Parmi ces 40 participants, il y a eu 16 PA (dont 5 femmes), y compris 24 Bantu, dont 5 femmes.
Au cours de ces assises, le draft du plan de travail a été présenté, amandé et validé par les participants, sous la facilitation de Bienvenu Ngoy du Groupe de Travail Foret (GTF).

Le président de la Linapyco, Mr Kapupu Diwa, a recommandé aux participants de bien vouloir s’approprier des résultats de cet atelier ; car, le travail de production de ce plan sus-évoqué, c’est un travail élaboré par un noyau au sein du Groupe de Travail. L’enjeu est d’obtenir un document qui permettra à tous les membres de ce groupe, tant du niveau national que provincial, de disposer d’une base des données afin de bien mener leurs plaidoyers à la CONAREF nationale et provinciale. Ce plan va également permettre aux organisations des peuples autochtones de mener leurs plaidoyers auprès des partenaires techniques et financiers impliqués dans le secteur de sécurisation de tenure foncière en RDC, a-t-il indiqué.

Ces travaux se sont déroulés grâce au financement du Projet d’Appui aux Communautés Dépendantes de la forêt en RDC. Sa 1ère composante vise à « renforcer la participation des PA et COLO aux processus de gestion des forêts et des terres liées à REDD+ ». C’est dans ce cadre que la Caritas Congo Asbl (Agence d’Exécution Nationale dudit projet) a signé un contrat avec la LINAPYCO en ce qui concerne le processus de la reconnaissance légale et de la sécurisation des terres des peuples autochtones en République Démocratique du Congo.

EnglishFrench
000webhost logo