Home > Les Événements > Bikoro > Mission de suivi des activités dans le territoire de BIKORO
07 juillet, 2022
00:00

Les activités du Projet d’Appui aux Communautés Dépendantes de la Forêt en RDC dans le Territoire de Bikoro, Province de l’Equateur, connaissent un réel avancement. C’est le constat fait par la récente mission de suivi des activités dudit projet, effectuée du 07 au 16 juillet 2022.

La mission a été conduite par Madame Benitha TANDUNDU, Chargée de suivi-évaluation et Madame Paris MONA, Chargée de Communication du Projet.  Les membres du Comité local de suivi du Territoire de Bikoro, le Point Focal territorial REPALEF, l’équipe de Coordination du SPFA et le Point Focal Caritas Mbandaka, ont également pris part à cette mission.

L’équipe de l’Agence d’Exécution Nationale s’est rendue sur terrain et a visité les différents sites où sont menées les activités de l’alphabétisation et de microprojet.

L’objectif global de cette mission a été de contribuer à l’amélioration de suivi et gestion du projet dans le territoire de Bikoro, et de manière spécifique faire le bilan des activités réalisées par les opérateurs, notamment l’ONG SPFA (microprojet), Caritas-Développement Mbandaka (Alphabétisation) et ANAPAC – RDC (sécurisation des terres de la Concession de la Forêt des Communautés Locales de NKAHANGI.

65% des femmes ont appris à écrire, lire et calculer

Les activités de cours d’alphabétisation ont été mises en œuvre dans trois sites aux villages Mbuli, Iyanda et Momboyo, situés respectivement à 12 km, 19 km, 25 km de la Cité de Bikoro. Les cours d’alphabétisation ont été assurés par la Caritas-Développement Mbandaka. 198 adultes PA et COLO ont été inscrits aux cours d’alphabétisation dont 129 femmes, soit 65% dans les trois sites.

Dans chacun de trois sites visités, les enseignements dispensés ont été associés aux activités agricoles.

Sous la supervision de l’enseignant, les apprenants ont bénéficié des outils aratoires et des semences maraîchères. Les outils aratoires étaient composés de deux houes, deux machettes, deux bèches, un arrosoir, et une lime.

Sur le terrain, les apprenants sont satisfaits des activités agricoles et suggèrent de doter à tous les apprenants les kits aratoires pour permettre à chacun de se prendre en charge.

EMPITA MOLA, apprenante COLO (Communauté Locale) du niveau 2 au site de Momboyo, est satisfaite des cours d’alphabétisation. De toute sa vie, elle n’a jamais été à l’école ; mais, grâce à ces enseignements, elle sait lire et écrire.  Elle écrit des lettres à ses frères et elle fait des calculs pour son petit commerce.

Après avoir été certifié au 2ème niveau, elle aimerait bien que les cours continuent. Cette fois-ci, avec une formation professionnelle en coupe et couture qui permettrait à coudre des habits pour se vêtir, mais aussi vendre et être dotée des intrants agricoles pour assurer son autonomie.

MBOLO BOTOLO, apprenante PA (Peuple Autochtone), du niveau au site d’Iyanda, est satisfaite des cours d’alphabétisation. Elle sait lire, écrire, mais aussi prendre soin des installations sanitaires et a appris de mettre la propreté dans son environnement immédiat.

Elle demande que les cours d’alphabétisation se poursuivent, mais cette fois associés aux activités agricoles pour retenir l’attention des apprenants. Elle souhaiterait aussi que chacun d’apprenants soit doté d’outils aratoires et des semences (manioc, niébé, arachide, maïs) pour permettre de lutter contre la faim.

Il sied de noter que les cours ont été associés aux activités d’agriculture des potagers. Les 1ères récoltes ont servi à la prise en charge du fonctionnement des sites d’alphabétisation.

EnglishFrench