Home > Les Événements > évènements Agence Nationale d'Exécution > Nord-Kivu & Equateur : les Peuples Autochtones identifient leurs lieux sacrés, les Aires du Patrimoine Autochtone et Communautaire
01 août, 2018
18:37

Mr Felly BOKO, Chargé de Sauvegarde Environnementale et Sociale du Projet du projet d’Appui aux Communautés Dépendantes de la Forêt (PACDF), a récemment effectué deux missions similaires dans le cadre de mise à jour des documents de sauvegarde environnementale et sociale (CGES et CF). Ces missions ont eu lieu à Goma au Nord-Kivu du 19 au 24 décembre 2017 et à Bikoro du 13 au 17 janvier 2018 dans province de l’Equateur.
L’objectif desdites missions a été la mise à jour des documents de sauvegarde environnementale et sociale de ce projet. Profitant de cette occasion, un comité local de suivi a été mis en place dans le Territoire de Bikoro par Mr Patrick SAIDI, 1er Rapporteur du Comité de Pilotage National du PACDF.
A l’issue de ces consultations, il sied de noter que la population consultée a soulevé certaines préoccupations et identifié des impacts positifs et négatifs potentiels en formulant des suggestions et des recommandations.
Les Peuples Autochtones (PA) des Territoires de Bikoro et Walikale ont identifié les lieux sacrés de leurs villages respectifs. Les Aires du Patrimoine Autochtone et Communautaire (APAC) dans les foresteries communautaires existantes ont été identifiées.
Il s’agit de Salines d’Idambo, Kisimbosa et de Kimbulu pour les pigeons et autres oiseaux ; salines de Mabeba pour les buffles et autres herbivores ; salines d’Obaka pour tous les animaux. Il faut aussi signaler les grottes à maternité pour les grands singes et les eaux thermales à Kihuwe ; rivières à pêche collective périodique réglementée par la coutume à Kisimbosa et Matenda ; piscine naturelle à Mpofo. On trouve aussi les lieux sacrés (Itali, chankuba, Kinsali, Makoba et Mika). Un site sacré avait été détruit dans le territoire de Kalehe.

Dans le Territoire de Walikale, signalons la présence de 3 foresteries communautaires gérées par le Programme d’Intégration et de Développement des Pygmées (PIDP/Kivu). Les jeunes et les femmes ont été sensibilisés sur le développement des activités agricoles et la foresterie communautaire. Ensuite, ils ont identifié des APAC dans la foresterie communautaire de PIDP.

Les PA de la province du Sud-Kivu dans le territoire de Kalehe ont posé les problèmes de manque de terrain propre à eux. Ils ne disposent pas des terres ; ils ont été chassés du Parc National de Kahuzi-Biega. Les terrains dans lesquels s’exécute le projet sont, soit cédés temporairement, soit en location.

Il sied de rappeler que dans le territoire de Bikoro, on trouve également des forêts sacrées, les salines, les cours d’eaux, les grottes. Les forêts sacrées représentent pour les populations autochtones et locales des valeurs culturelles et spirituelles. Il apparaît donc nécessaire de respecter les croyances et pratiques traditionnelles incluant les forêts sacrées, les salines, les grottes. L’implication des populations est indispensable enfin d’attribuer les forêts sacrées aux populations autochtones et locales pour qu’elles soient utilisées à des fins de conservation et de protection, tant pour les générations actuelles que futures.

EnglishFrench
000webhost logo