Home > Les Événements > Kalehe > Plantation d’arbres et cultures vivières et maraîchères dans le territoire de Kalehe
27 janvier, 2022
11:26

Le projet d’Appui aux Communautés Dépendantes de Forêt en RDC/PACDF contribue à l’amélioration de l’écosystème forestier à travers la plantation des arbres, de culture vivrière et la production et commercialisation de miel dans dix-sept villages dans le Groupement de Kalonge, Territoire de Kalehe au Sud-Kivu.

Cette activité est mise en œuvre par l’ONG UEFA (Union pour l’Emancipation de la Femme Autochtone en RDC) qui a signé un contrat avec la Caritas Congo Asbl dans le cadre du PACDF, financé par la  Banque Mondiale à travers le mécanisme de dons dédiés aux peuples autochtones et Communautés locale et le Fonds National REDD (FONAREDD).

L’objectif de ce microprojet est de renforcer  les capacités de 260 ménages agricoles de PA (Peuple Autochtone) et COLO (Communautés Locales) sur les bonnes techniques culturales pour accroitre la production agricole de pomme de terre, haricot, arachide et oignon dans le territoire de Kalehe.

A la première phase de ce microprojet, on note plusieurs résultats atteints entre autre la plantation d’arbres, la production et la culture d’arachides, pommes de terre, haricots et ognons et la production de miel.

Il est à signalé que les  outils aratoires  et les semences de culture vivrière et maraichère ont été distribués aux bénéficiaires. Les ruches pour les abeilles ont été distribuées et installées pour la production et commercialisation de miel.

Les ménages ont été sensibilisés sur l’approche du projet et identification de bénéficiaires et ont été renforcés en capacités en bonnes méthodes et techniques culturales.

En outre, un espace de 4 hectares (ha) avec 4 variétés d’arbres associés aux cultures vivrières a été aménagé pour la production des cultures. La répartition  a été la suivante: 1 ha pour la culture d’arachides, 1 ha des haricots, 1 ha d’oignon, et 1 ha pour la culture de pommes de terre.  Il faut noter que le champ de la culture d’arachide a été considéré comme  champs écoles des paysans dans l’objectif d’apprendre les méthodes et techniques culturales pour le transfert dans les champs individuels des ménages bénéficiaires du projet.

Comme prévu dans le projet, 260kg de haricots a distribué aux 260 bénéficiaires, 126 ares, 1272,7kg quantités produites, 60,7kg quantités vendues, 940,3 quantités consommées, 223,5 quantités réservées comme semence.

Pour la culture de pomme de terre, la répartition a été la suivante : 260kg de pomme de terre aux 260 ménages bénéficiaires sur 27 ha, 1167kg quantité produite, 119kg quantité vendue, 836,7 quantité consommée, 142kg quantité réservée comme semence et 69,3kg autres.

Avec trois essences d’arbres (Grevillea, Mesopscice, Cedrela) la communauté est parvenue à planter 37 ha d’arbres à un écartement de 4m fois 4m dans l’objectif d’appliquer l’agroforesterie.   On a compté 2 ha dans les champs de campement concernent les  Peuple Autochtone (PA) de Kanyange à Chaminunu, 2 ha dans les champs de PA à Chanderema, 1 ha à Nguliro, 2 ha plantés au compte des bénéficiaires indirectes et 30 ha dans les champs individuels des ménages bénéficiaires du projet dans les 17 villages du groupement de Kalonge et 1 village dans le groupement de Kalima à Bunyakiri.

EnglishFrench