Home > Microprojets > Lupatapata > Microprojet d’appui à la protection du couvert forestier par l’Agroforesterie et l’élevage de porc à Kabinda

Le territoire de Kabinda  a été sélectionné parmi les zones de la RDC qui sont bénéficiaires du Projet d’Appui aux Communautés Dépendantes de la Forêt (PACDF).

Dans la contrée de Kabinda, l’agriculture de subsistance constitue la pratique essentielle dans le secteur de Ludimbi Lukula, surtout en ce qui concerne les produits vivriers.

Que ce soit en savane ou en forêt, la pratique de l’agriculture sur brûlis est courante ; à cela s’ajoute le déboisement à cause des feux de brousse intempestifs, incendie des forêts et savanes lors des chasses, bois de chauffage et bois d’œuvre ; et les communautés des peuples autochtones de ce secteur ne sont pas épargné par ces pratiques, et alors qu’aucune politique de reboisement n’est en vigueur dans la province.

Le volet de production vivrière de subsistance constituera une incitation aux ménages engagés dans les activités de plantation d’arbres.

C’est dans ce cadre que le projet va renforcer les capacités des ménages impliqués dans les techniques de production des petites cultures vivrières de subsistance, essentiellement légumières en vue d’améliorer la sécurité alimentaire, créer d’emplois productifs, la cohésion sociale, la gestion durable et intégrée des ressources naturelles.

Le choix des arbres à planter a été définit lors des consultations communautaires de 2020. Il s’agit de :

Arbres fruitiers : Avocatier (Percea Americana), Oranger (Citrus), Cintronier, Safoutier (Dacuodes Edulis), Rambourtanier (Naphelium Lapatium), Mangoustanier (Gacinia Mangostana), le corossolier (corossol), bananier (Musa spp).

Cultures pérennes et autres : Palmiers à huile, Chlorophora, Limba, etc.

S’agissant de la disponibilité des terres : Les sites sont déjà identifiés par les PA-COLO lors de la préparation et l’élaboration des microprojets. Les ayants droits ont concédé un espace de 240 ha à travers un acte de cession signé.

L’objectif global est de contribuer à la réduction de la pression de communautés sur la forêt en RDC et Améliorer le paysage forestier. Et son objectif spécifique est de favoriser la plantation d’arbres, la gestion de production et la structuration des ménages à EBAALA, TULUMBI et KASHOKO comme activités alternatives à l’agriculture sur brûlis et ainsi réduire la pression sur les ressources de la forêt.

Résultats attendus :

  • 240 ha d’arbres fruitiers, médicinaux, sacrés et des cultures pérennes sont plantés dans les villages d’EBAALA, TULUMBI et KASHOKO d’ici septembre 2022 (dont 100 ha à EBAALA, 100 ha à TULUMBI et 40 ha à KASHOKO)
  • 2 unités de transformation mises en place dans les villages d’EBAALA et TULUMBI.
  • 150 champs familiaux de cultures vivrières de subsistance mis en place pour assurer l’alimentation de 150 ménages.
  • Les leaders communautaires et les services étatiques participent à l’amélioration du couvert forestier dans les villages d’EBAALA, TULUMBI et KASHOKO.
  • 3 AVEC sont fonctionnelles avec au moins 150 membres dans les villages d’EBAALA, TULUMBI et KASHOKO.

Les bénéficiaires de ce projet sont constitués de 150 ménages des PA et des COLO,  dont 60 ménages d’EBAALA, 60 ménages de TULUMBI et 30 ménages de KASHOKO ; faisant ainsi une proportion de 60% de PA et 40% de COLO. Leur identification ayant été faite suivant les critères établis par les Comités Locaux de Suivi. Ce projet est pour une durée de 10 mois.

 

EnglishFrench