Home > REPALEF > LINAPYCO

La Ligue Nationale des Associations Autochtones Pygmées du Congo, LINAPYCO en sigle, est une organisation de défense des droits des peuples autochtones ; elle a été crée en 2001 par le collègue des leaders autochtones et elle a bénéficié de la personnalité juridique.

L’organisation compte 84 associations membres ; elle a une Coordination Nationale avec les bureaux de représentation dans chaque province. Au niveau national, l’organisation est dirigée par un Président National avec l’appui d’un service technique chargé de mise en œuvre des activités de l’organisation ; et au niveau des provinces, il y a un Point Focal qui assure la supervision des activités à la base.

La LINAPYCO est une première organisation ayant fait des rapports sur la situation des peuples autochtones en RDC notamment en ce qui concerne l’effectif des PA ; elle a réalisée plusieurs missions de sensibilisation et de vulgarisation des textes internationaux relatifs aux droits des peuples autochtones. La structure a beaucoup contribué dans le processus d’institutionnalisation du REPALEAC et du REPALEF-RDC. Elle a de même participé à la création du Forum International des Peuples Autochtones d’Afrique Centrale (FIPAC). Dans le cadre de la reconnaissance des efforts fournis à la cause autochtones, le Président de LINAPYCO a reçu une décoration de l’ordre de mérite par le Président de la République du Congo lors du 3ième FIPAC, en qualité de l’Ambassadeur des peuples autochtones auprès de la CEEAC.

Actuellement, l’organisation est engagée dans le processus de la reforme foncière ; elle a mis en place un Groupe de Travail des Peuples Autochtones sur le Reforme Foncière, GTARF en sigle, pour le suivi de l’ensemble du processus au niveau national. La structure travail avec les autres acteurs de la société civile afin de conjuguer des efforts pour aider le pays à adopter une politique foncière et une nouvelle loi foncière. Le cadre qui regroupe la société civile dans le cadre de la reforme foncière s’appelle CACO (Cadre de Concertation de la Société Civile sur la reforme foncière). C’est dans ce cadre que la LINAPYCO a désigné une experte de la société civile au sein de la CONAREF (Commission Nationale sur la Reforme Foncière) pour parler au nom des peuples autochtones et influencer les décisions.

La LINAPYCO a élaboré un plan d’action de suivi de la participation des peuples autochtones dans le processus de la reforme foncière qui tourne autour de six axes. Un document de plaidoyer a été élaboré qui prend en compte les informations sur la situation d’occupation des terres des peuples autochtones de la RDC et des dispositions pertinentes des textes internationaux relatifs aux droits fonciers des peuples autochtones.

L’organisation a été retenue comme operateur qui va assurer la mise en œuvre de la composante liée au foncier dans le cadre du projet d’Appui aux Communautés Dépendantes des Forêts et du Fond National REDD ; le financement est de 5 ans pour accompagner le processus de la reforme foncière avec les peuples autochtones.

EnglishFrench
000webhost logo