Home > Divers > RDC: Diverses parties prenantes ont évalué le Projet d’Appui aux Communautés Dépendantes de la Forêt

Kinshasa, le 20 septembre 2017 : La cinquième session du Comité de Pilotage National (CPN) du Projet d’Appui aux Communautés Dépendantes de la Forêt (PACDF) a vécu. Elle s’est tenue du 07 au 31 août 2017 aux chefs-lieux de plusieurs Provinces : Inongo (Province de Maïdombe), Kananga (Kasaï Central),  Kisangani (Tshopo) et Mbuji-Mayi (Kasaï Oriental).

L’objectif principal de cette session était d’évaluer la mise en œuvre des activités du projet  et formuler  les recommandations nécessaires pour son amélioration. Cette activité s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du PACDF, financé par la Banque mondiale. La Caritas Congo Asbl est l’Agence d’Exécution Nationale dudit projet.

Des résultats encourageants

Plusieurs résultats ont été atteints lors de cette session. En fait, le manuel et les outils de gestion des plaintes ont été examinés et validés ; un consensus a été dégagé sur les modalités de mise en œuvre des activités liées à l’alphabétisation. La liste des délégués et suppléants a été mise à jour en tenant compte des changements récents. Le manuel de gestion des plaintes a été validé et la compréhension des conditions d’élaboration et d’éligibilité d’une plainte est maitrisée. Cette session a permis aux participants de dresser un bilan global du projet et d’en déterminer  le progrès des activités.

Plusieurs recommandations formulées

Parmi les recommandations formulées, il y a lieu de citer l’exécution des microprojets avant le mois de décembre 2017 et l’insertion de chronogramme des activités dans le Plan du Travail Budgétaire Annuel. Aussi,  il faut noter la  adoption des politiques visant à améliorer les conditions de vie des peuples autochtones  en les facilitant l’accès aux soins de santé et à l’éducation, la formation de renforcement des membres du Comité locaux de suivi du projet, etc.

Par ailleurs, plusieurs points ont été abordés au cours de ces assises. Il s’agit notamment de l’information générale sur le projet et état d’avancement de son exécution ; examen de validation des activités du second semestre 2017 ; analyse et validation du manuel et des outils de  gestion des plaintes ; suggestion pour améliorer la mise en œuvre du PACDF, etc.

Les délégués se sont approprié le projet. Après cette session, ils se sont engagés à en faire la restitution auprès des populations autochtone et communauté locale de leurs Territoires respectifs.

Une 5ème session tenue sur plusieurs sites

Les travaux de groupes se sont réalisés. Une fiche a été remise à chaque territoire. D’où, la pertinence a consisté à énumérer les différentes activités qui seront menées lors de la célébration de la Journée Internationale des Peuples Autochtones (JIPA) au niveau des Territoires.

A Kisangani, la session s’est tenue à la Procure de l’Archidiocèse catholique avec les  peuples  autochtones venus dans différentes zones d’intervention (Bafwasende, Opala, Banalia, Yahuma, Mambasa, Kalehe, Walikale et Bukavu). Elle s’est déroulée du 18 au 19 août 2017. Trente personnes ont pris part à cette session. Il s’agit notamment d’un Représentant de la Banque Mondiale, un  membre de la Caritas Congo Asbl et un  membre de du Secrétariat technique du CPN. Ont aussi participé à cette session,  5 membres des Caritas diocésaines (Kisangani, Isangi, Wamba), 3 membres de REPALEF Provincial (Réseau des Populations Autochtones et Locales pour la gestion durable des Ecosystèmes forestiers), 2 journalistes, 2 membres de la Société civile, 2 observateurs, 13 délégués venus de différentes zones susmentionnées.

A Inongo, les travaux ont réuni un des membres du CPN, de  l’AEN,  six délégués venant des Territoires de Bikoro, Kiri et Inongo, le Point focal du REPALEF de la Province de Maï-Ndombe et les agents de la Caritas-Développement Inongo. Elle a eu lieu du 16 au 17 août 2017.

Les participants à la 5ème session à Mbuji-Mayi

La session à Kananga s’est tenue du 15 au 16 août 2017 à la Caritas-Développement de Kananga (CDKA). Onze personnes y ont pris part : le 2ème Rapporteur du CPN, un agent de l’AEN et un autre de la Société Civile, cinq délégués du CPN venus dans les Territoires des Dekese, Dimbelenge, Mweka et deux  agents de la CDKA.

A Mbuji-Mayi, les assises se sont déroulées du 17 au 18 août 2017. Elle a réuni 25 participants, entre autre: les délégués de Territoires de Lupatapata, Lusambo, Lubefude, Lubao et de  Kabinda. Ont aussi participé à cette session, le 1er Rapporteur, la Chargée de Communication du CPN et quelques agents de la Caritas Mbuji-Mayi.

Pour rappel, cette session s’inscrit dans le cadre du Projet d’Appuis aux Communautés Dépendantes des  Forêts (PACDF). Son objectif est d’accroitre l’engagement des populations autochtones dans les politiques de REDD+ et dans les activités du Programme d’Investissement pour Les Forêts. Ledit projet est exécuté par la Caritas Congo et financé par la Banque Mondiale pour une durée de cinq ans.

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

*

EnglishFrench
000webhost logo